Langue russe

Le russe est aujourd'hui parlé par plus de 300 millions de personnes, dont 150 millions le parlent comme langue maternelle. Outre le fait d'être parlé par la grande majorité des Russes de Russie, son prestige est toujours important en Ukraine, en Biélorussie et au Kazakhstan où subsiste encore une importante minorité russe. Dans les républiques du Caucase et d'Asie centrale, le russe sert toujours de langue véhiculaire entre les différentes ethnies. Du fait de l'immigration, Israël, l'Allemagne, le Canada, les États-Unis et quelques autres pays comptent aussi d'importantes communautés de langue russe.

Il est à noter que les peuples non russes de l'ancienne URSS ont souvent une meilleure maîtrise écrite de la langue russe que de leur propre langue, ce qui permet à la presse russophone de subsister. Dans les pays baltes, le nationalisme de l'après-indépendance a fait perdre au russe son rôle officiel, et la minorité russe se voit aujourd'hui obligée de se battre pour maintenir le rôle de leur langue dans ces pays.

Hors de l'ex-URSS, le prestige du russe a régressé du fait de la perte d'influence de la Russie dans le monde. Les pays d'Europe centrale, où l'apprentissage du russe était autrefois important, se tournent aujourd'hui vers l'anglais et l'allemand, voire vers le français. Malgré cela, l'ouverture de la Russie vers le monde occidental laisse espérer un renouveau de la langue russe d'ici quelques décennies si la Russie se relève de sa crise actuelle. Le russe reste enfin une importante langue de communication dans l'espace.